Langue active :FR

  • Imprimer

Travaux dans la commune

Embellir notre village est un de nos objectifs.

Le fleurissement est essentiel au bien être.

Travaux à l’église Saint-Clément

Descente de cloches de l’église Saint-Clément d’Amanvillers pour remplacement du beffroi.

A partir du lundi 13 janvier 2020 débutait la spectaculaire descente des trois cloches après 63 ans passés dans le clocher, afin de les protéger pendant la repose d’un nouveau beffroi.

En effet, la charpente qui repose à l’intérieur de la chambre du clocher et qui supporte les cloches est très fragilisée par l’environnement humide et par les volatiles. Cette charpente doit être entièrement restaurée par la confection de poutres d’assises en bois de chêne et posé dessus un beffroi métallique 3 voies (3 cloches), fabriqué sur mesure afin de s’adapter au clocher de l’église.

Sont programmés également le remplacement du moteur de volée de la cloche n°3 et le battant de chaque cloche.

La descente des cloches dénommées Saintes Jeanne d’Arc, Bernadette et Thérèse, une opération délicate, sera réalisée par la société Bodet Campagnaire, experte dans ce type de travaux et coordonnée par M. Costante, responsable des services techniques de la commune.

Ces trois cloches sonneront de nouveau au plus tard le 28 février 2020 lorsque le nouveau beffroi sera installé. Pendant cette période de repos, les cloches seront exposées à l’intérieur de l’église.

N’hésitez donc pas à venir les voir pendant les heures d’ouverture de l’église à savoir les samedis de 10 à 12 heures et de 14 à 16 heures. Les visites sont organisées par Mathias et Thomas.

Cette intervention, rare et exceptionnelle, dans l’histoire d’une commune est une étape importante dans la sauvegarde du patrimoine communal.

Le montant des travaux s’élève à 29928€, financé par le Conseil de Fabrique de la commune à hauteur de 5000€, par le programme «Fonds de Concours des Communes» mis en place par Metz Métropole à hauteur de 9509€ et le solde soit 15419€ par la commune.

Une seconde vie sera donnée aux trois cloches !

Un nouveau club house en construction au boulodrome

Rédaction : Répulicain Lorrain du 16 novembre 2019

 

La construction d’un club house, d’une superficie de 49 m² est en cours au boulodrome d’Amanvillers. Les travaux sont réalisés par Jérôme et Nicolas, tous deux agents techniques à la commune. On fait le point sur le chantier avec Jean-Pierre Costante, responsable des services techniques.

Depuis mai 2017, le Pétanque-club Amanvillers (PCA) bénéficie du boulodrome de la Pariotte, réaménagé et homologué pour les concours. Le rêve des boulistes était d’avoir un club house à proximité immédiate.

La construction d’un club house d’une superficie de 49 m² est en cours, grâce à l’arrivée d’un nouveau responsable en juin et d’un nouvel agent aux services techniques en septembre. D’une hauteur arrière de 2,90 m et de 3,20 m à l’avant, il comportera une grande pièce, une remise, des toilettes équipées pour les personnes à mobilité réduite. Sur le devant, une dalle gravillonnée permettra un accès aisé entre le bâtiment et le terrain.

Les fondations et le gros œuvre sont réalisés par Jérôme et Nicolas, tous deux agents techniques à la commune. Il en sera de même pour l’isolation, la pose du carrelage, la peinture, la pose des huisseries, la menuiserie. La charpente, l’électricité, la plomberie seront effectuées par des entreprises, dont l’étude de marchés est en cours.

Vous construisez un tout nouveau bâtiment. N’avez-vous pas peur qu’il soit dégradé, des incivilités ?

Jean-Pierre COSTANTE, responsable des services techniques  : « On est des bâtisseurs. Si on n’entreprend rien, c’est au détriment des usagers. Il ne faut pas se laisser intimider par une minorité de jeunes vandales. De plus, on fait vivre le tissu économique. Des protections en fer seront fixées devant les fenêtres et les portes seront blindées. Cela a évidemment un impact sur le coût. »

La charge de travail n'est-elle pas trop lourde pour le personnel ?

« Pour qu’il y ait le moins de manutentions physiques, les matériaux sont livrés au plus près de l’endroit où ils doivent être installés. La hauteur a aussi été pensée pour éviter les difficultés d’accessibilité. »

Un chantier propre ?

« Une attention particulière est menée au niveau des déchets, en premier lieu en matière de sécurité. Ils sont immédiatement triés, stockés et enlevés chaque jour. »

Massifs floraux supprimés

Rédaction BD avec article RL du 20 octobre 2019

 

Pour l'amélioration du cadre de vie des Amanvillois, une réflexion globale s'est portée sur la nécessité de garder ou non certains îlots plus ou moins fleuris dans des endroits bien identifiés.

En concertation avec les élus délégués et les services techniques, la municipalité a décidé de supprimer certains bacs difficiles à entretenir, vétustes et quelquefois positionnés à des endroits posant de réels problèmes de sécurité (intersections, devant des passages piétons...).

Cette décision permet de respecter le Document Unique mis en place depuis quelques années et d'en suivre les préconisations de sécurité pour les agents communaux moins exposés ainsi aux risques routiers en bordure de route.

Tout aussi important l'aspect écologique a été pris en compte.

En effet, depuis 3 années, en réduisant les plantes annuelles et en leur préférant des vivaces, on réduit les dépenses communales : moins d'arrosage et moins d'achats de plantes.

Cela permet aussi d'être en adéquation avec les arrêtés Préfectoraux de limitation de l'arrosage et de protéger nos nappes phréatiques en captation.

Le feu vert a donc été donné aux services techniques pour enclencher ces travaux : 7 bacs ont été enlevés rue de Metz, 7 autres dans la rue des Halles vers le cimetière et une dizaine grand rue.

Notre cadre de vie est ainsi rendu plus agréable et plus fluide en vision avec une sécurité routière renforcée, et enfin plus de sécurité pour nos agents communaux dans leurs travaux de tous les jours.

Un nouvel agent technique recruté à la commune d'Amanvillers

Rédaction : septembre 2019

 

Jérôme, seul ou en binôme, vous pourrez le voir travailler dans la commune aux espaces verts, en voirie, dans les bâtiments, donc tous corps de métiers...

Sur la photo à droite du binôme, lors des travaux sur la route de Metz.

Embauché le 1er août 2019, il vient ainsi renforcer l'équipe des services techniques.

Les jobs d'été 2019 - le bilan

Rédaction : BD, août/septembre 2019

 

Première équipe

Ce sont trois ados qui se sont présentés aux ateliers lundi 29 juillet pour leur travail en commune.
Après la présentation des équipes et un point sécurité réalisés, les équipements individuels ont été remis.
Ils ont pu ainsi réaliser quelques travaux lors de ces 15 jours de présence :
Peinture sur des barrières des écoles, grilles, "xyla" sur les bancs des écoles, poutre et petit train de l'école maternelle, désherbage, nettoyage de la grande rue de la paille, des parkings devant la mairie et salle des fêtes, mise en peinture de la cabane à livres, peinture du couloir de circulation dans les ateliers.
Des travaux réalisés avec le sérieux et une écoute nécessaire de Marine, Valentin et Vincent qui ont fait partie du premier groupe de travailleurs saisonniers.
Quatre autres ados viendront compléter les équipes du service technique entre le 19 et 30 août.

Seconde équipe

Les jobs d'été étaient présents sur le village du 19 août au 30 août 2019
Les 4 jeunes retenus ont pu mettre leurs talents à la disposition de la municipalité pour améliorer le cadre de vie des administrés.
Fanny, Mathis, Mélanie et Nina, se sont essayés, et pour certains pour la première fois, à mettre en peinture ou à désherber.
Voici une petite liste des travaux effectués :
- Désherbage des pieds d'arbres et de la cour des écoles,
- Peinture du grand vélo vers Châtel,
- Peinture des limites des terrains de foot de l'école primaire,
- Peinture des marelles et parcours de vélo de l'école maternelle,
- Nettoyage et dé-moussage du blason,
- Peinture pour redorer le blason communal.
Bref, de quoi s'occuper pendant ces 15 jours, encadrés par le responsable des services techniques et d'un élu.

Un ouvrage d’art SNCF qui demande de l’entretien

Rédaction depuis article RL août 2019

 

La fermeture de la RD 643 à la circulation à Amanvillers a été mise à profit pour un nettoyage et déforestation avec une remise à niveau de la sécurité de l’ancienne voie ferrée. Sa plateforme envahie de végétation était devenue une véritable forêt vierge et bien difficile d’accès et dangereuse.

Le pont de l’ancienne voie ferrée à Amanvillers long de 42 m, et surplombant la RD 643 a été nettoyé. Les poutrelles en acier sont estampillées 1983. Aucun nettoyage préventif ni curatif n’a été réalisé depuis, au vu du diamètre des arbres et de la végétation envahissante sur le pont.

Durant 5 jours, trois agents communaux ont procédé à l’abattage des arbres, dont certains d’une vingtaine de centimètres de diamètre, de buissons et de lianes imposantes. La plateforme a été nivelée et redescendue afin que les cailloux ne tombent pas sur la route. Les réseaux d’assainissement ont été dégagés. La pose d’un grillage de protection met ainsi en sécurité les gardes corps qui sont en piètre état, et ont par endroits besoin d’une sérieuse réfection. Dans un premier temps il s'agit de faire un travail conservatoire avant de pouvoir chiffrer les travaux pour sécuriser encore plus ce pont offert à l’€ symbolique à la municipalité avant 2010. Cette tâche de rénovation sera effectuée en hiver. La municipalité procédera à la confection et au remplacement de dallons qui ont disparu sur l’assainissement. Le chemin d’accès de la localité jusqu’au pont sera rafraichi ultérieurement.

Cette voie a été fermée au service des voyageurs le 6 juin 1973. La section de Longeville les Metz à Batilly est donc fermée au service marchandises à la même date. Déclassée le 5 mai 1988, elle est déposée à Amanvillers. Il reste des centaines de mètres de voie aux abords de Metz. La section Conflans-Jarny à Batilly est toujours ouverte au fret.

Avec le PDU, Plan de Déplacement Urbain de Metz Métropole les élus ont posé la question aux services pour en faire une piste cyclable, car sous le pont, la route n’est guère pratique, pas du tout sûre et même très dangereuse. Cette liaison douce sur l’ancienne voie ferrée reliant Amanvillers à Châtel, puis par les berges sur Metz serait de bon augure et écologiquement rentable et respectueux de la nature. Sachant que cette voie est parcourue par de nombreux piétons qui se trouvent en pleine forêt sur un plateau calcaire reconnu et protégé. Ce tronçon entre Amanvillers et Metz fait 14,5 kms.
Alors pourquoi ne pas mettre une voie douce pour relier la campagne à la ville ?

La rue du vieux chemin se fait une cure de rajeunissement

Rédaction : BD, juin 2019

 

La voirie étant de la compétence de Metz Métropole, cette tâche leur est maintenant dévolue.

Nous avions donné nos priorités lors d'échanges sur les voiries qui étaient en mauvais état en 2018.

Le service voirie de Metz Métropole a retenu et programmé plusieurs demandes dès cette année suivant une enveloppe budgétaire.

Ces travaux ont commencé le 18 Juin à la grande surprise des riverains, mais aussi de la commune.

Ce sera donc deux principaux axes qui seront ainsi refaits à neuf avec la signalisation au sol et panneaux inclus dans la réfection globale : devant la poste et la rue du vieux chemin.

Parterres fleuris place de la justice

Rédaction : BD juin 2019

 

Le printemps  est arrivé dans notre village et les parterres de fleurs mettent leurs plus beaux attraits. 
Du rouge, du jaune, du rose, toutes ces couleurs créent une symphonie visuelle, et on en prend plein les yeux. 
Ces fleurs qui animent nos placettes et terre-pleins, sont mises en place et entretenues par nos agents communaux, qui les mettent en valeur au quotidien. 
Ces parterres donnent une belle image fleurie de notre village, et offrent un cadre de vie agréable à nos administrés, aux promeneurs ou aux patients du médecin qui peuvent aussi se reposer sur une place récemment rénovée. 
Merci à tous ceux qui contribuent à améliorer notre cadre de vie communal, ouvriers communaux, bénévoles et élus.

 

Le lotissement les jardins de la justice attend ses premiers permis de construire

Rédaction : BD, juin 2019

 

Depuis novembre 2018, le balai incessant des camions et grues nous auraient presque fait oublier que le chantier avançait rapidement.
Eh bien c'est chose faite.
Mi-Mai 2019, les engins de tous types sont partis, laissant découvrir une plaine avec un enrobé provisoire, et  avec une multitude de coffrets en attente des premiers permis de construire.( photos)
Pour les retardataires, sachez qu'il ne reste pas beaucoup de terrain encore libre de construction.
Si vous êtes intéressé, manifestez-vous en mairie.

Un bel habit neuf et convivial pour la place de la justice

Rédaction : BD, avril 2019

 

Depuis des années cette place ne demandait qu'à être rénovée et réhabilitée.
C'est chose faite en ce mois d'avril. La Place de la Justice s'est transformée, offre une vue agréable et désormais on peut aussi y jouer aux boules et pourquoi pas au « molkky »...

Les différents travaux ont été réalisés en régie par les agents communaux :

  • D'abord un espace recréé en herbe, et création d'un espace convivial avec bancs et poubelle.
  • Puis sécurisation de l'aire de jeux avec des bois en périphérie de la place remaniée.
  • Enfin, un sol en schiste gris pour pouvoir y pratiquer les jeux de boules.

Cet espace de respiration répond à l'attente des Amanvillois et Amanvilloises.

De plus, le petit chemin piétonnier chaotique a également été amélioré avec du schiste gris, de façon à faciliter la circulation des piétons et des poussettes.

Ainsi, début avril nos pratiquants de « pétanque » ont pu investir ce nouvel équipement (photos).

Donc adopté à l'unanimité.

Embellissement de la place de la Justice

Rédaction : BD, mars 2019

 

Les travaux d'embellissement de la place ont commencé semaine 09 :

ici, confection d'une bordurette de propreté pour délimiter la placette.
Viendra le semis de  gazon au printemps sur la terre nouvellement mise en place.
Suivra un emplacement béton pour accueillir un banc, et aussi une poubelle.
La mise en place de schiste gris sur l'ensemble de la placette pour faire propre et jouer entre autre aux boules. 
De même que la mise en place de schiste gris le long du petit chemin pour faciliter le passage des mamans avec leurs poussettes et pour les écoliers qui empruntent ce sentier tous les jours.

D'ici une à deux semaines cette place sera déjà agréable.

Les premiers engins tracent la voirie provisoire du futur lotissement

Rédaction : octobre 2018

 

Le 10 octobre 2018, les premiers engins tracent la voirie provisoire du futur lotissement.
Sur un terrain de 3 Hectares, après une phase d'étude et de concertation avec les différents corps d'état et Maîtrise d’œuvre, la commune va ériger un lotissement de 41 parcelles de surface moyenne de 6 ares pour des maisons individuelles.
Les élus ont souhaité avoir un lotissement aéré et agréable dans tous les sens du terme, avec des habitations individuelles pour des familles, des logements pour des jeunes, et aussi de l'habitat pour nos séniors.
Le nombre d'habitations a été limité pour que soit facilité la circulation et un cheminement agréable dans ce nouveau lotissement.
Il y aura aussi, un jardin et un verger, sur une "zone blanche" (affaissement minier) imposée par les services de l’État et donc non constructible. Cela sera notre poumon vert, un espace de détente pour le haut du village.
Il y aura aussi, une sortie en direction  de Vernéville avec un giratoire pour faciliter la circulation du lotissement et limiter ainsi la gêne sur les voiries actuelles.
Pour de plus amples renseignements, veuillez-vous rapprocher de la mairie et prendre rendez-vous avec Madame le Maire.
Des pré-réservations de terrains sont possibles maintenant en Mairie.

Dernière mise à jour le 18.01.2020

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?